Le guide d'utilisation du compost

Le compost est considéré comme un amendement plutôt qu'un engrais. Il additionne azote, phosphore et potassium à beaucoup d'autres, mais a une tendance à les mettre à disposition des plantes sur une longue période de temps contrairement aux engrais chimiques qui ont une action immédiate.

Par contre, le compost apporte de la matière organique aux sols, augmente le drainage dans les sols lourds et argileux, la rétention d'eau dans les sols légers et sableux, facilite la croissance racinaire et dégage des espaces pour la circulation de l'air et de l'eau.

A chaque saison son utilisation

Le début du printemps est une excellente période pour apporter d'importantes quantités de compost au jardin.    
En été, le paillage est la première utilisation du compost, à mettre avant les chaleurs.

En automne et en hiver, le compost est simplement épandu sur le sol pour mieux capter la chaleur du soleil et il apportera aussi une fertilisation dès le début du printemps (2 à 8 kg/m2). Il sert aussi au bouturage des arbustes à l’automne.

A chaque utilisation son apport

Amélioration du sol

Pour les sols légers et sableux, mélanger 20 l de compost par m2 tous les 5 ans.
Pour les sols lourds, mélanger 10 l de compost par m2 tous les 3 ans en fin d’hiver.

Fertilisation de fond

Lors du bêchage, enfouir le compost à raison de 4 kg (6 l) par m2

Fertilisation d’entretien

Enfouir 2 kg (3 l) par m2

 

Semis

Mélanger 15 à 20 l de compost par m2 de sol. Les nouveaux gazons développeront des racines en santé qui conserveront leur verdure si le compost est incorporé au sol avant l'ensemencement.

A la plantation

Pour arbres, arbustes, rosiers, plantes de terre de bruyère, mélanger l’équivalent du conteneur  de votre plante, ou ¼ de compost et ¾ de terre.

Culture en pot et jardinière

Mélanger le compost avec de la terre de jardin, du terreau ou de la tourbe, soit 1/3 de compost et 2/3 de support. Autre possibilité : 1/3 de compost, 1/3 de terre, 1/3 de sable.

En surfaçage

Pour l’entretien des pelouses, des arbres, arbustes, rosiers, plantes de terre de bruyère, plantes fleuries, enfouir le compost par griffage de mars à novembre.
Pour les pelouses, après scarification : 1 kg de compost par m2.

Plantes d’appartement

Retirer 2 cm de terreau du pot, les remplacer par autant de compost.

En paillage

Répandre jusqu’à 10 cm de compost, sur la surface du sol autour des arbres et des arbustes, des légumes et des fleurs dès que les plantes atteignent une hauteur suffisante, afin de garder les racines au frais et de décourager les mauvaises herbes (3 à 5 kg/m2).

«Thé» de compost

C'est un moyen efficace de fournir des nutriments de compost aux plantes d'intérieur ou de fertiliser certains semis en les arrosant. Trempez un sac de toile de compost dans un seau d'eau jusqu'à ce que le liquide soit de la couleur du «thé». Une autre méthode consiste à mélanger une partie de compost et trois parties d'eau.